Sélectionner une page

 

-Oswald Shyness

 Aimer implique droits et devoirs si on se cantonne à la théorie d’Ismaël Lo qui dit que « l’amour a tous les droits et nous tous les devoirs ». Ce n’est pas Chaarlity qui viendra démentir cette théorie car « Pour Rien au monde » l’artiste ne compte laisser tomber sa dulcinée. La cover du son déjà en dit long, tête baissée et le regard perdu dans les plus sombres pensées d’un amoureux prêt à tout pour se racheter de ses erreurs, la charmante demoiselle au teint métissé tente de rassurer son Roméo qu’à deux ils y arriveront. Prêt à tous les sacrifices, voici pour vous en chanson le mea culpa d’un cœur en détresse mais dont la fougue de sauver son couple vaux n’importe quel prix à payer.

Ça valait le coup de nous faire attendre aussi longtemps avant cette nouvelle sortie qui arrive à point nommé pour ces fêtes de fin d’année. Aussi enivrante que sa voix puisse être, Chaarlity prouve véritablement qu’il est beaucoup plus à l’aise au chant qu’au rap par lequel il avait commencé sa carrière musicale. Un travail remarquable de fond et de forme est fait dans ce sens avec pour but de se tailler une place au soleil des plus grands lovers de la musique urbaine béninoise. Faut croire que ça lui marche très bien et beaucoup de belles surprises arrivent encore pour confirmer tout le talent qu’on lui reconnaît. On pourra ainsi dire avec certitude que pour rien au monde la musique ne saurait se défaire de Chaarlity peu importe son choix de registre musical

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: