Sélectionner une page

 

-DAH

Il y a quelques jours, le 1er décembre de cette année, TIBOY, sortait son morceau « WIGNAN » . Un titre qui, rien qu’a l’entendre, suscite dans l’esprit de celui qui l’entend, plusieurs questions. En effet, le mot WIGNAN , en langue nationale Fon , veut tout simplement dire « HONTE » . Si nous devons alors traduire, le nouveau morceau de l’auteur du célèbre titre « Trélélé », s’intitule « Honte ». Honte à qui ? Pourquoi ? ce sont là des questions qu’on se pose surtout quand nous n’avons pas encore fait une première écoute du morceau.

Après écoute, on peut tout aisément dire que TIBOY répond à ses détracteurs. Ces personnes qui chaque jour enterrent la carrière de l’artiste, car selon eux, la carrière de TIBOY s’arrête au morceau Trélélé. Dans un contexte où l’artiste peine à retrouver un morceau qui pourrait susciter autant d’intérêts que « Trélélé » , ses détracteurs ne manquent pas de lui rappeler que sa carrière s’est arrêtée le jour où le morceau « Trélélé » a perdu son dernier éclat pour rejoindre le panthéon des: « Ah c’était un bon son ça » . Pour répondre à tout ceci , TIBOY leurs promet qu’ils seront couverts de « Honte » et n’auront que pour partage la confusion. l’artiste garde aussi  une dose d’optimisme et de foi pour que les choses se  poursuivent de mieux en mieux, même si certains le considèrent comme le « FRANKO béninois » , qui après son morceau « Coller la petite » n’a pas pu retrouver le chemin des hits. 

Certes , les critiques aident à mieux faire, mais quand elles ne sont pas constructives, elles n’ont aucun intérêt.Il ne sert à rien de rappeler à l’artiste que son succès ne s’arrête que sur un seul morceau et que le reste fait flop. Il est plus nécessaire de l’accompagner dans l’ensemble de ses œuvres , car après tout « c’est le Bénin qui gagne » dit-on.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: