Sélectionner une page
{Nouveauté Diaspora} : Le Carré Officiel offre la mixtape MMXVII à son public !

{Nouveauté Diaspora} : Le Carré Officiel offre la mixtape MMXVII à son public !

Le duo sénégalo-togolais le Carré Officiel vient de lâcher sa première tape annoncé depuis déjà 6 mois. Surtout pour le bonheur de leurs fans dans leur ville à Toulouse et ailleurs, ils servent 12 titres aux productions ambiances, des rythmes entraînants, sur des vibes très afro avec des couplets rap et archi tendances. Le clip du morceau « J’en veux plus » est la cerise sur le gâteau !

Découvrez le clip et allez streamer l mixtape MMXVII !

Téléchargez et streamez sur toutes les plateformes digitales ici : https://linktr.ee/le_carre_officiel?fbclid=IwAR0tcbz8e2tkUHchlM-1qwPAULtzTl_1JK7Os7CfRYzIGD-AoMBtKLmd3vc

 

Par JudeB.

[Actus People] Cyanogène : Le retour du général loup sur le champ de bataille ?

[Actus People] Cyanogène : Le retour du général loup sur le champ de bataille ?

 

-Par SHYNESS OSWALD

Cyano-Gêne (a.k.a Général Le Loup ou « Kluitô Tchango ») a écrit les plus belles pages de l’histoire du rap béninois. Né en 1988 à Marcory en côte d’ivoire, le petit prince du rap débute effectivement sa carrière en 2005. Il évoque les problèmes sociaux, la jalousie, la corruption, les médisances, l’éducation, la jeunesse; une manière de conscientiser toute une génération. Ivre de talent et assoiffé de se surpasser lui-même et les autres, le rapeur se démarque de la masse de part son flow, sa diction et son écriture. Bercé par 2PAC, Travor Smith ou encore Busta Rhymes pour ne citer que ceux-là il intègre le groupe de rap « Kartel du Clash » et commence à se faire un nom en participant aux “Duels Cruels”, un battle organisé par Ardiess Production (Ardiess Posse) pour permettre l’éclosion des jeunes talents du rap béninois. Cyano-Gêne rejoint le label CCC ( Cotonou City Crew) par la suite et enchaîne les featurings avec les plus grandes pointures du hip hop béninois. Deux ans plus tard, il est en featutring sur “Hard Lyrical”, “Rimes Hantées” et “West Side” avec Blaaz, dont une vidéo réalisée par Heragem Entertainment. Le succès du single est immédiat. “Ce qu’ils disent” (feat. Erazer, ADN et Nasty Nesta) est une nouvelle confirmation que le petit poucet a mûri lyricalement. Il apparaît également sur la 1ère compilation W.A.R vol.1 du label CCC, avec le titre Intronisation (feat. Blaaz). En 2008 et 2009, il fait des featurings avec Dibi Dobo et Alter Ego (Gbêhobononzô – version originale) et Kaizah, ADN et Darealcos (“Au bout du tunnel” – compil. I Love Cotonou ). « Hasta La Vista » en feat avec Wilf Enighma, gros hit à l’époque le propulse encore au devant de la scène.

 

Les singles continuèrent à sortir au fil des années jusqu’en 2013 où il reçoit ses premières distinctions pour Hasta La Vista : Meilleurs Lyrics de l’année” et “Révélation de l’année aux Urban Music Awards Bénin, “Meilleur single rap” et Meilleur flow” aux R&R Awards du Festival HKH (le plus grand festival hip hop du pays). Ensuite vint le morceau « Du sale » , un single produit par Marshall Cyano et mixé par Nick, respectivement beatmaker et ingénieur du son de Witch Entertainment,

 

et le morceau « Le silence des agneaux » , un titre assez provocateur naquirent dans la même année. En mars 2014, « Yedoutotchekouebi » (feat. Logozo de Ardiess Posse) est un coup de gueule à l’endroit des dirigeants politiques qui s’enrichissent sur le dos des pauvres populations sans pour autant améliorer les conditions de vie et problèmes auxquelles ils sont confrontés quotidiennement. 

En 2016 , le rappeur dévoile 6 titres de sa mixtape « Les chroniques du général » , en prélude à son EP intitulé « NEO GRIOT » .  Ensuite, il enchaîne avec les morceaux « ADJOUA  MESSAN » et celui avec la jeune rappeuse Flash Marley du Togo intitulé :  » Nous pas bouger «  .  C’est alors , le 26 Octobre 2016 que le général dévoile le premier extrait de son album NEO GRIOT intitulé « GNOWLI » 

 

 Mais après, le rappeur semble tarder sur la sortie complète du projet(Projet qui n’est toujours pas encore disponible depuis son annonce en 2016). Ceci aurait été dû a un problème de timing avec sa maison de production  . D’un retard à une absence totale,un long silence, le rappeur semble avoir raccroché le micro .Un silence qui a trop longtemps duré et qui plonge nombreux de ses fans dans l’incertitude et le doute d’un retour possible. L’anecdote selon laquelle il serait un loup solitaire est peut être sa raison de s’être rangé dans sa tanière le temps de renaître tel un Phœnix de ces cendres. Aujourd’hui,l’artiste vit en côte d’ivoire et c’est de là-bas que l’artiste, annonce sur l’ensemble de ses réseaux sociaux   la sortie d’un freestyle comme cadeau pour ses fans le jour de son anniversaire le 3 Novembre dernier. Cette date donne son titre au freestyle et vient confirmer son come back dans le rap game béninois. Ce freestyle  annonce t’il le retour définitif du général ? ou est-ce juste un big up musical au passage, pour faire signe de vie ? Nombreux se posent encore des questions .Mais le dernier direct de l’artiste , annonce l’imminence d’un nouveau projet en collaboration avec un autre rappeur. C’est peut être déjà la pleine lune pour le loup! Nous en saurons un peu plus bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

[Actus People] « Rien A Me Dire » : le meilleur clip de cette fin d’année ?

[Actus People] « Rien A Me Dire » : le meilleur clip de cette fin d’année ?

C’est dans la soirée du 9 Novembre 2018 , que l’ancien membre du groupe de rap béninois MAFIA LYRICAL  a dévoilé le clip de l’un de ses morceaux du projet TRANSITION. Transition pour lui, qui a perdu son frère de scène, transition pour lui, qui après un long moment revenait au devant de la scène. Transition pour lui, qui quittait le Canada pour revenir sur sa terre natale. Et pour une transition, ce clip l’est aussi. Ce clip dévoile un tout nouveau shamir MG que nombreux ont découvert tant sur le plan texte,mélodies,lyrique, ne parlons même pas d’abord du clip en lui même.L’artiste parle à ses détracteurs. Et comme le dit le titre du morceau, Personne n’a vraiment rien trouver à dire sur la vidéo de l’artiste, en tout cas pas négativement. Depuis sa sortie, le clip ne cesse d’émerveiller ceux qui le regarde. Le décor : la place des martyrs(Qui est quand même un lieu plein de souvenir et dont l’histoire est indissociable de celle du Bénin) avec pour circonstance l’exposition des sculptures des amazones du royaume du Danxomè ,la séquence du lac : l’artiste a mis tout en oeuvre pour afficher la beauté du Bénin,son histoire et son appartenance « Benco »  à lui même comme il le dit souvent. Ce clip reste tout simplement ARTISTIQUE , et donc un véritable chef d’oeuvre: tant sur le plan auditif que visuel.

[News] KEURBLAAN,fait appel à des renforts pour convaincre les parents de SENA

[News] KEURBLAAN,fait appel à des renforts pour convaincre les parents de SENA

Les parents de la belle SENA , semblent ne pas changer de décision, concernant le mariage de leur fille et de KEURBLAAN : Pour eux, l’artiste n’est pas un bon parti pour leur fille. Malgré toute sa détermination et son amour pour la jeune fille, cela ne suffit pas pour tourner les choses en sa faveur. Il pense alors,  rencontrer les parents de la jeune fille avec un premier émissaire : LOBBY, un jeune artiste de l’écurie DOPE MUSIC, ce qui fait naître le tout premier remix de SENA ( https://www.urbenhits.com/sons-sena-coverremix-1.html )

La voix et les arguments de LOBBY , n’ont pas pu convaincre les parents de SENA . C’est alors, que A-Beatz , proposait une version acoustique du morceau, histoire d’emporter les parents de SENA, sur des airs plus raffinés. 

Le challenge semble devenir de plus en plus difficile. Les parents ne cèdent pas et KEURBLAAN ne veut rien lâcher. C’est donc , cette fois ci avec AMIRAL REVERS qu’il décide d’aller voir les parents de la jeune fille. Les mélodies et les notes d‘AMIRAL et de KEURBLAAN, séduisent encore plus SENA , et ne laisse pas ses parents indifférents. Seulement,ces derniers persistent et restent campés sur leurs décision. 

KEURBLAAN semble mettre les bouchées double pour gagner définitivement la main de SENA. Il annonce donc, un nouveau remix du morceau, cette fois avec sept artistes. Vu le casting de cette collaboration (RAUNYBEAT à la prod’,HANTZ FOLLY,DEAN WEEZI,ODAT,CREDO,OYEMI,BLACKY & PROPHETIE) Avec une mention spéciale pour ADJARATH YACOUBOU,la mannequin qui a jouée le rôle de SENA dans le clip (mention matérialisée par la présence de sa photo sur le cover du morceau à venir).ce remix promet de peser des tonnes, en mélodies,en notes et en flow,parce que sont présents , des rappeurs, aussi bien que des chanteurs. Le rendez-vous est donc pris pour ce mercredi 7 novembre sur URBENHITS pour découvrir ce morceau SENA REMIX BY BENIN ALL STARZ.

Le clip du morceau, lui, reste toujours disponible…

[News] KEMTAAN remerciera Dieu 111 fois !

[News] KEMTAAN remerciera Dieu 111 fois !

Si vous êtes abonnés à ses réseaux sociaux , vous avez certainement remarqué le hastag #111DieuMerci que partage depuis un moment , le magicien kemo. Certains se demandent en effet, quelle est la réelle signification de ce hashtag ? Il suffira juste de retenir, que KEMTAAN , prévoit la sortie d’un nouveau morceau pour le premier novembre de cette année. Ainsi donc : 1 : pour dire le premier jour et 11 : pour parler de novembre qui est tout simplement, le 11ème mois de l’année. Ce nombre s’accompagne du groupe de mot « DIEU MERCI » , qui est en effet le titre de la prochaine sortie de l’artiste. Un morceau pour témoigner de la gratitude au créateur. KEMTAAN aurait opter pour un cocktail de RAP et de  GOSPEL?(lol) En tout cas , l’artiste se veut seul devant son DIEU, pour le remercier, ce qui explique l’aspect différent,de KEMTAAN sur les photos (dans une autre couleur) en prélude au morceau.

                             

Rendez-vous est donc pris pour ce premier jour de novembre pour découvrir le nouveau tour de magie , du magicien!

[News]#LeCompteYEstChallenge » : TCHOKK’S te fait gagner une paire de baskets de ton choix.

[News]#LeCompteYEstChallenge » : TCHOKK’S te fait gagner une paire de baskets de ton choix.

Suite à la sortie de son morceau en collaboration avec NASTY NESTA , TCHOKK’S annonce un challenge pour le morceau « Le Compte Y est » . C’est donc sur sa page instagram qu’il apportait les informations  nécessaires, pour participer à ce challenge et espérer gagner les lots en jeux…

Pour s’inscrire au Challenge #LeCompteYest , il vous suffit de suivre les règles suivantes:
•Faire la vidéo la plus originale possible en chantant ou en dansant, sur le morceau : (Télécharger ici >> https://www.urbenhits.com/sons-le-compte-y-est-feat-nasty-nesta.html )Faire une Vidéo de 1 minute maximum.
• Mettre la vidéo sur votre profil instagram et taguer @Tchokks_lds

Les 2 gagnants seront ceux qui auront le plus de like et de vues . Ils remporteront une PAIRE DE CHAUSSURES chacun, qu’ils pourront choisir sur la page du  sponsor officiel  officiel du challenge : @_Shoesavenue.
Pour cela il est impératif de suivre sur Instagram @_shoesavenue ainsi que @Tchokks_lds pour rester au courant du déroulement du concours.
Le Challenge prendra fin le vendredi 17 novembre 2018 . 

Ainsi donc , le Challenge est lancé et vos vidéos sont toutes attendues. Suivez bien les instructions, elles sont toutes simple, pour espérer gagner l’une de ces paires de chaussures 

              

     

Et plein d’autres modèles au choix ! Top , c’est parti !

CRISBA formule une oraison funèbre aux illustres artistes béninois disparus

CRISBA formule une oraison funèbre aux illustres artistes béninois disparus

Par Dah AGBOCAME

Certes , il est souvent dit que l’artiste ne meurt pas, à cause de la présence de ses œuvres qui restent malgré son départ de ce monde. Mais il y’a un fait qui tue encore une fois l’artiste disparu, c’est l’oubli des un et des autres. Au Bénin , un artiste est adulé , tant qu’il fait danser, tant qu’il produit des spectacle et rassasie l’ouïe des mélomanes. Mais dès que celui ci est absent pour une raison ou une autre,(Malade ou décédé) , nous savons comment des artistes sont décédés sans même le strict minimum pour s’acheter un paracétamol. Nous savons comment certains artistes sont partis parce qu’ils attendaient une quelconque aide financière qui n’est jamais venue.Tant qu’ils sont en forme et sur scène tous les fans se revendiquent lui appartenir, mais quand la barque tangue un peu, plus personne. Ce que nous essayons de dire est qu’il faut toujours continuer à se souvenir de ces artistes là qui nous on fait rire, chanter ou danser. Y’a que réellement comme ça , qu’il ne « mourront jamais » comme on le clame. 

C’est à cet exercice que se donne CRISBA : formuler une oraison funèbre à ces artistes béninois, à ses anciens à lui qui ne sont plus de ce monde. Le refrain en dit tant : CRISBA fait appelle à « AZIZA » : le génie de la création, pour qu’il vienne prendre possession de lui , afin qu’il rende hommages à ses anciens. Le texte,la mélodies,la prod’ vous donnent indubitablement des frissons. Et certains en seraient même venus aux larmes. Chaque mot, chaque rime viennent prouvent que ce morceau est ressenti par l’artiste lui même. Bien au delà d’une interprétation , CRISBA , ressent un certain vide suite à la disparition de ces artistes. Quand à la vidéo , le  scénario , le filtre blanc noir , l’habillement en noir de l’artiste, tout semble réuni pour partager cette émotion, cette nostalgie de ces moments où MARCELLINE ABOH nous faisait rire par ses injures , ou les airs de salsa que nous procurait BAYO AGONGLO , ou encore la folie au micro du CAPITAL KING STREET RIM-K ou simplement les louanges à DIEU d‘APOLLINAIRE SOGLO … 

Ce morceau est la « minute de silence » de CRISBA , mais en chansons , pour saluer l’hommage de ces illustres disparus. Au delà de cet hommage, ce morceau peut sembler paraître comme une sorte de prière que l’artiste formule envers ses aînés afin que de là où ils sont qu’ils le gratifient de leur génie. Encore une fois CRISBA a montré qu’il n’avait aucun problème sur une telle ou telle thématique ou sur n’importe quel prod que ce soit, bravo l’artiste!

[LeGrandDossier]KIMO L’enchanteur Part I

[LeGrandDossier]KIMO L’enchanteur Part I

Par Django!!!

KIMO L’ENCHANTEUR

Difficile de cerner le personnage, tant son sourire, ses réactions, et les rumeurs sur lui font un excellent mélange indescriptible d’une personnalité sympathique, très sérieuse mais aussi totalement mystérieuse et imprévisible surtout …

Celui que l’on surnomme aussi le miracle, ou encore bien avant Vano Baby « AZETO » , ou encore kimo l’enchanteur , reste et restera un pionnier de l’histoire du hip-hop béninois , l’artiste que l’on aura plus besoin de présenter , l’artiste qu’on ne pourra pas omettre quand il s’agira de conter les heure de gloire du hip-hop béninois .

Mais comment en est-il arrivé là ?

Genèse

De son vrai nom CHARLES DARBOUX alias KEMTAAN ; fort de sa double nationalité Sénégalaise et Béninoise Kimo L’enchanteur est un artiste rappeur, chanteur, auteur compositeur et beatmaker qui depuis les années 2005 est considéré comme un des officiels dans le milieu de la musique urbaine béninoise. Il compte également de nombreux fans à l’international, notamment au Sénégal, en France, au Canada, aux Etats-Unis ainsi qu’à travers l’Afrique. Son épopée commence au Bénin, lorsque en 2004 son ami d’enfance et lui créent un groupe « Blaazfem » qui connaît un succès national et qui traverse même les frontières.

Mais en réalité l’histoire la vraie ne commence pas là.

La vraie histoire de KEMTAAN

Tout commence un peu plus tôt que 2005 sous le pseudonyme de Génocide; Kemtaan est déjà dans un groupe dénommé Sixième sens avant de former Blaazfem avec Revolver qui deviendra ensuite Démos. Quelques tensions favoriseront donc l’éclatement de sixième sens et donneront naissance au regroupement d’un des groupes les plus mythiques du hip hop béninois BLAAZFEM . Il faut aussi noter que un peu plus tôt les deux artistes du groupe étaient aussi réuni dans un label fondé par le rappeur Kaizah NEGRE ATTACK CONNECTION qu’il n’ont pas tardé a déserté aussi.

A la question de savoir comment s’est constitué le groupe Blaazfem l’artiste répond :

 ‘’ On a pas fait exprès , Blaazfem s’est constitué tout seul , on était les deux outsider d’autour de nous , on était les deux gars qui aimaient beaucoup se mettre en retrait et on s’est rendu compte qu’on était assez pareils, et quand on s’est mis ensemble , on passait notre vie à faire des sons ensemble , çà s’est fait naturellement , on est devenu le groupe Blaazfem  , ON A JAMAIS VRAIMENT DECIDER‘’

Ainsi donc l’union de ces deux jeunes allaient fortement impacter sur le cours de l’histoire de tout une épopée musicale urbaine d’un pays.

Comment s’est donc opéré le miracle :

Kimo l’enchanteur n’est pas apparu tout seul. Avec Blaazfem aux premières heures de la popularité ils apparaissent simples mais avec un style tout particulier et très frappant. Allure gangsta , flow et techniques soignés , et surtout un style vestimentaire très flashy :   Tresses , bling bling , baggys , bandana ,grosses caisses lors de leurs déplacements,  tout était affûté de sorte à forcément mettre la lumière sur le groupe ; en gros ils étaient très vite devenu le miroir d’une jeunesse qui à travers eux imaginait leur avenir aussi flamboyant mais c’était encore plus le coté rap qui leur plaisait.

Leur première sortie vidéo WANTED avec l’apparition du rappeur Kaysee Montejano déjà en pole position sur l’échiquier des artistes rappeurs les plus en vue du moment leur accordera surement une notoriété aux yeux de tous.

Quelques mois après les deux artistes mettaient la raclée en matière de single et de clip avec la sortie de la vidéo du single Blaazfem . La vidéo du single  Blaazfem naquit alors à une époque où le rap avait le vent en poupe au Bénin une époque où la musique rap connaissait une ascension fulgurante, tout autant jouée en boucle sur les radios de la place sans compter Golfe Télévision qui n’arrêtait pas de promouvoir à fond la musique hip hop.

Fort d’un rap français aux allures très kainri totalement diffèrent des autres styles on remarque très vite le style de l’artiste Kemtaan naviguant entre rap et chant couplé d’une plume singulière et de petits pics lâchés de gauche à droite sur les instrumentals sur lesquels il pose. Ce n’est pas tout puisque la personnalité de l’artiste va être un atout très déterminant dans la suite de sa carrière

Blazfem dans l’univers 2005 2010 : Deux éléments bientôt au top du commandement…(Kemtaan Voice )

Le groupe Blaazfem  de Démos et de Kemtaan a très vite su s’imposer dans la sphère du hip hop béninois malgré leur très fort caractère sédentaire puisque à un moment il était devenu très très rare de les voir s’associer à tous les autres artistes quel que soit le domaine . Pourtant au début on pouvait les remarquer aux cotés de Kaysse Edge Montejano ou voir Kemtaan dans les clips de Diamant Noir qui deviendront surtout par la suite leurs plus grands rivaux.

Les rivalités dans la carrière du groupe Blaazfem !

Il y a eu quelques clashs qui ont jonchés la carrière du groupe Blaazfem dont certains ont même fini par ricocher sur celle de Kemtaan lui même .

Au début rien ne présageait d’une mésentente , Blaazfem n’était pas autant en retrait , ils avaient par exemple le soutien de Kaysee Montejano , ils ont même intégré le Reflex Entendement . Kemtaan parle de Kaysse comme un mentor , un tremplin ,

« Kaysee disait beaucoup de bien de nous , il avait très vite compris que Blaazfem allait devenir sérieux , il en a parlé à Polo aussi qui a beaucoup kiffé et il n’était d’ailleurs pas le seul à parler de nous  mais après il dealait un peu trop avec Diamant Noir , c’était bizarre à notre gout , mais on était jeunes , on ne pouvait pas bien comprendre comment çà se passait en vrai. »

En réalité il y a eu pour utiliser des termes concrets des clashs avec d’autres rappeurs et Blaazfem mais avec  Diamant Noir le terme approprié devrait être : Rivalité 

Dès le début de Blaazfem ils sont rentré en clash avec l’ancienne équipe de Kemtaan Sixième sens , on pouvait clairement l’entendre dans le titre Blaazfem  :

Sixième sens ne peut pas être soudé, Négro çà dramatise ! Blaazfem et Amnezik çà ne fera jamais Sixième sens !

Mais ce n’est même pas l’un de leur clash les plus populaires.

Connaissez vous Big Snow du groupe Troisième Monarchie?

En effet Big Snow du groupe troisième Mo s’en était pris aux deux rappeurs mais ceci était fait à dessein. La vraie histoire de ce clash a beaucoup plus un fondement de popularité qu’un réel fondement motivé par des tensions. Kemtaan parle de Big Snow aujourd’hui comme « quelqu’un qui avait vite compris  » .Il avait donc décider de s’en prendre à eux connaissant leur caractère chaud et évidemment ils n’ont pas hésiter à mettre le paquet . Il s’agissait donc de leur premier affrontement réel après les pics à l’endroit de sixième sens.

Leur deuxième plus gros affrontement ne sera pas réellement un clash mais plutôt une rivalité entre ce qui devenait les deux plus gros groupes de hip hop en vue au bled.

BLAAZFEM VS DIAMANT NOIR

Il s’agissait d’une vraie guerre de leadership d’abord ! Sinon qu’en réalité ni l’un , ni l’autre ne pourra affirmer l’origine de cette guéguerre.

L’environnement se présentait comme suit : Deux grands groupes de rap naissaient simultanément dans la même ville et gagnait les uns les autres de plus en plus en popularité en notoriété , en soutien et en fanbase. Leurs musiques semblaient identiques ou si on peut le dire était identique ; le public était donc le même . Néanmoins notons qu’au début nous vous notifions plus haut que les deux gars de Blaazfem étaient très sédentaires , les différents soutiens de part et d’autres auront surement influencé cet état de choses de sorte à rendre aux yeux du public les deux groupes comme étant des concurrents .  Cette rivalité demeurera jusqu’à bien après la cessation des activités du groupe Blaazfem et fera un grand pan de l’histoire de Kemtaan puisque cette petite guerre le maintiendra au devant de l’actualité mais ceci c’est une autre histoire puisque courant… les membres du groupe Blaazfem présent en France décident de partir en solo  laissant ainsi éclore Kemtaan , Kemo , Kimo l’enchanteur …

[Interview] Vous avez Carte Blanche pour organiser le spectacle de vos rêves avec Dove’ND et GOOD DREAMZ

[Interview] Vous avez Carte Blanche pour organiser le spectacle de vos rêves avec Dove’ND et GOOD DREAMZ

Présentez vous aux abonnés de cotonouboy

Dove’ND , artiste rappeur entrepreneur, président de l’association et label Good Dreamz

 Pourquoi avoir choisi faire carrière au Togo ?

Je ne l’ai pas vraiment choisi. Le choix du Togo m’a été imposé par la force des choses. Apres j’y suis resté, j’ai appris à aimer ce pays et je m’y suis accommodé.

Au-delà de votre casquette d’artiste, vous êtes également promoteur.  Comment gérez-vous ces deux fonctions ?

je dirais simplement que je suis un passionné. Les deux fonctions comme vous le dites, je ne les ai pas appris a l’école.  Vous savez quand votre passion devient votre travail vous n’avez plus vraiment l’impression de travailler. Pour gérer les deux (et en vrai c’est même plus. lol) je m’impose beaucoup de rigueur et  de discipline. Je reste focus sur ce qu’il y a à faire et je me donne les moyens d’atteindre mes objectifs. Dit comme ça,cela semble facile mais croyez moi c’est bien plus complexe que ça en a l’air.

Avec le Festival WAHH, pouvez-vous affirmer que vos objectifs aient été atteints ?

Oui oui oui! avec le WAHH nous avions plusieurs objectifs et je peux dire que quelques uns des objectifs premiers ont été atteints, qui était de faire revivre la flamme du hip-hop dans le cœur des jeunes et du public, susciter l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes.  Beaucoup reste encore à faire , mais nous savons aujourd’hui que le hip-hop est l’une des musiques les plus consommées par les jeunes.  Après c’est de mettre sur pied une vraie industrie musicale qui permettra aux artistes hip-hop de pouvoir vivre de leur art et surtout de s’épanouir. Nous avons fait et continuerons de faire ce qu’il faut pour que le hip-hop soit et demeure une culture qui éveille et inspire . Nous restons confiant quant à l’avenir du WAHH mais ça ne sera pas sans compter sur  la bonne volonté des uns et des autres à nous aider à faire perdurer ce rêve.

 Vous annoncez un nouvel événement dénommé « carte blanche » parlez nous en ? et pourquoi cette dénomination ?

Carte blanche est un spectacle vivant  et pluridisciplinaire qui sera la liaison entre différentes disciplines. (danse – rap – chant – street art – stand up – mode – live music – djing). A travers ce spectacle nous essayerons de montrer que ces disciplines sont interconnectées entre elles bien que parfois indépendantes.  Le langage corporelle, l’expression  lyricale, la danse du son et le pouvoir des  émotions. Avoir carte blanche c’est être libre de prendre toute initiative autrement,dit de faire ce qu’on veut, ici dans notre contexte , carte blanche c’est laissé libre court à la création.

Vous envisagez également faire une campagne de crowdfunding pour l’événement : quelle est la raison principale et quelle est la finalité ou l’intérêt ?

Pour rappel, le crowdfunding c’est du financement participatif, un système de financement qui est beaucoup plus utilisé en occident et c’est une grande première au Togo et dans la sous région de le faire  sur le plan local avec des réseaux locaux. Nous avons fait la triste remarque que pour organiser un événement chez nous, on est souvent confronté au manque d’argent donc de financement. Bien que les projets soient porteurs, les investisseurs ou sponsors hésitent à mettre des sous,à s’engager. Pour l’événement CARTE BLANCHE , nous avons souhaité que le public soit le premier sponsor et partenaire donc il s’agira mettre entre ses mains le pouvoir de financement.  Il en sera donc le co-producteur. Il ne s’agira pas juste  de donner son argent,c’est du donner et recevoir. Nous avons mit sur pied différentes catégories de contribution. En choisissant le palier de contribution qui vous convient vous bénéficiez des contreparties qui vont avec (équivalent ou supérieur a votre contribution) donc dans tout les cas vous repartez gagnant.

Le crowdfunding pour être honnête n’est pas  encore encré dans notre culture ici, c’est un gros risque que nous prenons et un gros défi , mais vous savez il faut bien commencé un jour.

Quelles est donc la plus-valu que cet événement et son processus d’élaboration apporte à la culture urbaine togolaise, africaine ?

A GOOD DREAMZ on est dans l’innovation culturelle et artistique. Nous mettons sur pied des projets qui font valoir l’artiste et son art, mais aussi de faire découvrir au public une autre façon de faire ensemble les choses et de vivre la culture et l’art du spectacle autrement. Nous favorisons la création artistique  et stimulons chez les jeunes l’envi d’entreprendre et c’est pourquoi nous sommes souvent dans une démarche de concept pour chaque événement. Avec ce projet,l’un des objectifs majeur est déjà de faire cohabiter différentes disciplines sur une même scène dans un spectacle inédit et l’autre est d’initier le crowdfunding dans la culture du spectacle et ou dans la culture tout court.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confronté pour l’organisation ? 

Les mêmes qu’à chaque fois (rire), le manque récurent de financement, aussi  des soucis administratifs ( recherche de sponsors et partenaires qui ne sont pas souvent réceptifs). je dirai que c’est les deux facteurs les plus difficiles a notre niveau, le reste on gère. On arrive à faire de grande chose ( la magie) avec nos propres moyens souvent limités, imaginez si nous avons du financement  ou sponsors qui suivent ce qu’on pourrai faire.

Une date, une heure, un lieu ?

Date: 8 decembre 2018

Lieu : institut francais du Togo

Heure: 19h GMT

 Que diriez-vous à quelqu’un pour l’inciter à participer à cette campagne de crowfunding mais qui ne se décide pas encore ?

Avec l’association GOOD DREAMZ,tu peux choisir de devenir aujourd’hui un acteur d’une nouvelle ère de personnes qui se battent pour que le Togo, le Bénin, l’Afrique célèbrent différemment la culture. Participer au crowdfunding c’est choisir de financer le projet CARTE BLANCHE avec en retour des contreparties offertes par l’association GOOD DREAMZ et ses PARTENAIRES.

Quelque soit ton budget, ta participation compte.  REJOINS NOUS MAINTENANT !!!

CARTE BLANCHE,  vous serez fiers de venir voir un spectacle que vous aurez financé!

{Nouveauté } : Le Carré Officiel lâche « Fou » et la tracklist de sa mixtape !

{Nouveauté } : Le Carré Officiel lâche « Fou » et la tracklist de sa mixtape !

Le groupe phénoménal de Toulouse était attendu au tournant pour son projet. Après avoir fait danser avec le hit « Laisse moi rêver », le duo se décide enfin à lâcher des avants-goûts de sa mixtape MMXVII tant attendu cette année. C’est l’occasion pour les mcs de lâcher le single « Fou » et la tracklist du projet !

Restez branchés le 17 novembre !

Appréciez « Le Fou » :