Sélectionner une page

 

2018 connaîtra son épilogue dans quelques heures, en foi de quoi nous faisons un bilan de consécration de beaucoup de défis relevés pour la plupart sans compter les déboires et autres événements marquants pour le compte de la culture et de la musique urbaine en général. D’un single à un album passant par une émission radio, les clashs et autres polémiques sans oublier les concerts font partie des grandes randonnées qui ont impacté le showbiz 229 cette année.

La signature de BSYD , chez UNIVERSAL MUSIC AFRICA

Première signature pour le Bénin sous la houlette d’une des plus colossales maisons de production et de disque au monde avec sa branche basée en Afrique (Universal Music Africa). BSYD est à l’honneur sur ce coup et propulse ainsi le nom du Bénin. L’objectif à lui assigner sera de promouvoir la musique béninoise au-delà des frontières mais surtout de produire des œuvres de qualité. Honorifique pour l’artiste qui entre désormais dans l’histoire, « Elle a le feu » est le single qui lance cette collaboration entre l’artiste et la maison.

       

 

 

L’Album ALPHA de BLAAZ

L’album le plus attendu de ses 5 dernières années vit le jour cette année, il faut nommer #Alpha de Lawal Assani a.k.a Mister BLAAZ devenu de plus en plus critiqué sur l’ensemble de ses œuvres et sorties. Le King de la street est dans une marge plutôt progressiste à ce stade de sa carrière mais n’a pas échappé aux critiques à la sortie du single « Longueur d’avance » , sujet de polémiques sur la toile. Les avis sont intervenus de partout mais n’ont jamais ébranlé le boss de Self-Made-Men qui a arrêté de répondre aux pics. L’album fait son bonhomme de chemin et ne cesse d’enchanter les fans de l’artiste

Le Bénin Stars Tour 

Le groupe Empire du magnat du divertissement Ulrich Adjovi, a offert un canal d’expression de talents , aux jeunes béninois chanteurs, qui désirent évoluer et faire carrière dans  ce monde. C’est pour aider les plus méritants de la compétition, que le Groupe Empire en partenariat avec Castel Beer , a mis une somme d’un million à disposition, pour la production et la distribution de l’album du gagnant. Un sacre qui est revenu au groupe FAMILYZIK coaché par Nasty Nesta . Cette compétition reste un grand événement de cette année, parce qu’elle reste une première,ayant réuni un grand public et des artistes de renom comme EDOU,SESSIME,WILF ENIGMA,NASTY NESTA 

    

Le 229 URBAN FESTIVAL

Pendant 72heures Cotonou a vibrer, comme cela n’avait jamais été le cas. Le 229 URBAN FESTIVAL , reste un fait marquant et essentiel que personne n’oubliera, aussi bien les artistes que le public. C’était la scène rêvée et surtout un cachet inattendu pour les artistes. Pour le public, c’était trois jours de spectacles, de découverte,de rencontre d’artistes internationaux… Ce festival, reste une grande première dans l’histoire de la culture béninoise et surtout urbaine. 

  

Le My Addictive Talk Show ( MATS ) 

 Une émission radio initiée par le site de culture urbaine Myaddictive. Elle reçoit des artistes de la musique urbaine béninoise pour discuter et apporter un complément d’informations à l’opinion publique sur les  sujets les concernant. Dans cette entrevue, l’artiste est confronté à un questionnaire assez particulier touchant non seulement sa carrière mais aussi sa vie privée. Dans une ambiance plutôt conviviale et chaleureuse, les animateurs un peu timbrés et indiscrets à la limite sont composés d’une équipe jeune et dynamique à l’affût du grain de plus. Plusieurs grands noms ( Vano Baby, Sessimè, Nasty Nesta,Amir El Presidente,Tiboy etc..) sont passés sur ce plateau et sont sortis des plus satisfaits ainsi que l’ensemble des auditeurs qui trouvent altruiste et encourageante cette initiative salutaire aujourd’hui incontournable dans le milieu.

   

 

La vague « C’est Dejà Fait »

Le morceau « C DEJA FAIT » d’Amir El présidente  a depuis sa sortie fait parler de lui , notamment par la vidéo, par le guest qu’on n’attendait pas du tout : Dah Houawé,par le message dans le morceau et surtout par le « C Deja Fait Challenge » qui a connu la participation d’une centaine de rappeurs , prêts à montrer ce qu’ils valaient vraiment , Sans compter le remix qui a soulevé le fait marquant qui va suivre!

 

La Période de clash 

La reprise des clashs avec Borgia qui revient à chaque fois beaucoup plus virevoltant aux prises avec certains acteurs du showbiz comme Mister BLAAZ et Amir El Presidente. Même si à chaque fois l’homme aux 9 albums s’est vu calmé soit par les têtes averties du showbiz ou par des convocations à comparaître en justice. Le rap game est en proie de devenir un champ de bataille avec l’embrouille entre Roccah et ses anciens producteurs du CCC soldé sur un râteau pour le rappeur de Ste Rita. Récemment, on le retrouve encore dans un autre clash avec Reno King. Deux Mcs qui peinent pourtant à se démarquer du lot d’artistes très talentueux. Un ensemble d’événements qui ont contribué en partie au buzz de certains mais aussi à la régression du statut et de la notoriété d’autres.

 

Le Spectacle DÉFONCÉ de Kenneth Yannick 

Le 22 décembre 2018 , le jeune humoriste Kenneth Yannick a présenté la première grande scène de stand up au Bénin. Un spectacle qui a émerveillé les amoureux de l’humour et les fans de l’humoriste au chapeau de paille.Ce qui s’est manifesté par la salle du CANAL OLYMPIA , qui a affiché complet. Pour un coup d’essai, ce spectacle a plutôt été un coup de maître.

 

Le Concert  KALETA KALETA GBOO 

Premier concert masqué au Bénin, la Meko Family a relevé le défi de remplir une salle de spectacle avec un concert de musique urbaine. Le 23 décembre, c’était l’euphorie totale dans les rangs des fans de TYAF et de TOGBE YETON. Un concert qui a rassemblé plusieurs acteurs du monde du showbiz Béninois, qui se sont unis pour la cause de la musique urbaine béninoise. Ce concert a servi également de séance de lancement des albums de TYAF et de son poulain , le phénomène TOGBE YETON.  Même connaissant la thématique des morceaux de ce dernier, l’apparition des revenants « Egoun » ou des veilleurs de nuit « Zangbéto »  n’a pas manqué de surprendre le public. Ce concert reste une grande preuve de l’avancée de la musique urbaine béninoise.

   

voici selon nous, les grands faits marquants de cette année 2018 , dans le monde de la culture urbaine! En avons nous oublier certains? n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire!

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: