Sélectionner une page

COMMENT DAVIDO EST DEVENU LE GOLDEN BOY DE L’AFRO POP PART I (les states, le déclic, la fugue, le rapatriement, Dangoté)

 

Davido publie ses premiers singles en 2011, alors qu’il était encore à l’école. Dans les années précédentes, des artistes comme D’Banj, Wande Coal, et P-Square ont mis au point un nouveau son pour la pop nigériane, en tirant des éléments du R & B, du hip-hop et de la house, et en les mélangeant avec des rythmes et des mélodies nigérians. « Avant, la musique la plus populaire du Nigéria était un moyen de donner expression au peuple. Vous pourriez danser la dessus, mais c’était un moyen de contester la politique« , Michael Ugwu, directeur général de Sony Afrique de l’Ouest, me dit plus tard. Mais ces nouveaux gars voulaient juste s’amuser. Ce fut une nouvelle image pour l’Afrique.
Cette nouvelle pop novatrice a résonnée à travers le continent et au-delà, souvent sous le terme d’afro beats, un terme popularisé au Royaume-Uni.
« Les gars comme D’Banj, étaient des légendes. Ils faisaient des spectacles à l’échelle internationale « , dit Davido. « Je les regardais en me disant, Putain, ces gars-là sont vraiment grands ici. Puis-je faire cette musique africaine? Je dois saisir l’opportunité maintenant ».

davido

Davido devient populaire grâce à son deuxième single, « Dami Duro », une chanson up tempo avec une mélodie vocale frénétique et des tambours, sur laquelle il se présente comme omo baba Olowo, qui signifie en Yoruba « fils d’un homme riche. » Chanson qui deviendra un de ses plus grands succès. Après la superbe réussite de cette chanson, Davido, encore étudiant à l’époque, a déclaré qu’il ne voulait plus des études de commerce, et Chief Adeleke a payé pour que l’université érige un département de musique.

L’année dernière, il a finalement obtenu son diplôme, après avoir pris une pause de sa carrière.

Davido-Graduate
Après le premier single, Davido se souvient, « tout s’est vite passé. J’étais booké au Botswana, puis dans toute l’Afrique en moins de six mois ».
Il a autoproduit un premier album via son propre label de HKN en 2012, et a depuis travaillé avec une équipe mondiale des producteurs et des auteurs-compositeurs sur des sorties régulières de singles. Certains sons traditionnels de 2013 « Gobe » et de 2014  « AYE », caractérisent un style qu’il favorise: chansons d’amour douces avec des voix et des rythmes légèrement auto tunés construits sur des riffs de kora, des bourdonnements de guitare électrique, des sons de clavier, et la répétition programmée des tambours.
D’autres sont plus du genre house et hip-hop comme en 2013 « Skelewu », qui a été remixé par Major Lazer, et en 2015 Meek Mill  « Fans Mi », pour lequel il a dit avoir payé 200.000 $ au rappeur de Philly , et qui a captivé les communautés diasporiques africains dans des villes comme New York et Londres.

Davido-Meek-Mill-640x330

« Nous avons toujours voulu créer un nouveau son que tout le monde pourra suivre », explique le producteur de longue date et collaborateur de Davido , Shizzi, alors qu’il était assis dans un bureau richement meublé dans la maison de la sœur de Davido. « La musique nigériane évolue, et il y a quelque chose dans notre musique qui la rend facile à écouter. Je fais toujours une fusion-je prends d’ici et de là, de l’Afrique du Sud, de l’Amérique. Je profite des sons de différents endroits et je les rassemble, pour pouvoir être en mesure de vendre de la musique aux gens partout dans le monde ». Pour Davido, le résultat est une célébrité sans limite.
Quelques jours plus tard, Davido fait une prestation à la réception du mariage des amis de la famille à Lagos Oriental Hôtel de Lekki. Un ensemble de cinq chansons a été offert aux jeunes mariés par un membre de la famille comme cadeau, un peu comme la Bentley flambant neuve exposée dans la salle de bal de l’hôtel. Ensuite, il tente de s’éclipser de l’hôtel à travers une sortie de fortune, son visage oblong strié de sueur. Des dizaines de jeunes hommes se pressent pour le voir, sans se laisser décourager par le soldat armé qui fait partie de la sécurité de Davido. Les serveurs abandonnent leurs plateaux de service pour avoir une chance de le toucher. Barmans abandonnent leurs postes. Davido calme, est habitué à l’hystérie. « Parfois, ils veulent de l’argent, parfois, ils veulent des photos, mais parfois je pense qu’ils veulent juste que je les vois », me dit-il plus tard.

Quelques heures après le mariage, Davido joue un autre spectacle, une prestation de 20 minutes à la fête de Noël d’une grande entreprise d’investissement, il est payé 50.000 $ USD. Mis à part une poignée de concerts publics, les shows privés comme ceux-ci sont la norme.

 

DSC-2691
Pour chaque CD vendu légalement au Nigeria, 10 sont vendus illégalement à dit Davido, « J’ai 100 millions de vues sur YouTube, mais je n’ai jamais fait de l’argent directement [la vente] de ma musique », dit Davido. « Zéro. Cela est absurde ».

Les artistes comptent sur le marché Alaba de Lagos, un réseau centralisé qui distribue des CD piratés à travers le pays, pour construire le buzz dont ils ont besoin pour pouvoir faire les shows privés et gagner des contrats de promotion. Mais les disques physiques deviennent obsolètes, il faut se concentrer sur les médias sociaux pour pousser les téléchargements gratuits sur les blogs locaux.

Des millions d’Africains connaissent son nom, mais aux Etats-Unis, Davido n’est pas connu. L’an dernier, après avoir payé comptant pour une maison à Sandy Springs, dans la même subdivision chic d’Atlanta où vit Future, la maison a été perquisitionnée par la police, qui a pris Davido pour un trafiquant de drogue ou un escroc. « Je suppose qu’un voisin doit m’avoir dénoncé. Ils me voyaient et pensaient, « Comment cet africain est il arrivé ici? » dit-il. « Comment puis-je expliquer à quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de moi que je suis célèbre? Je leur ai montré toutes mes vidéos sur YouTube. Ils ont adoré ».

davido-crib

 

Sa célébrité a des avantages et des inconvenients. Depuis quelques mois, Davido a publiquement combattu pour la garde de sa fille qu’il a eu hors mariage en mai 2015, un scandale auquel sa réputation a survécu, en partie grâce à sa richesse.

davido-with-imadeadeleke-3-_Fotor

 SUITE>> COMMENT DAVIDO EST DEVENU LE GOLDEN BOY DE L’AFRO POP PART III  (Le succés, l’argent, rivalité avec wizkid, le showbiz kainry)

 

 

 

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: