Sélectionner une page

Par Jaures Bradley..!

Depuis le franc succès qu’a connu son single « C’est Toi La Chose », Erythier est devenu un artiste à suivre de très près. Aussi créatif et productif qu’il soit, il ne ménage aucun effort sur ces inspirations. Mais ces temps-ci, on observe un total silence de la part de l’artiste. Alors que nous cache-t-il ? Allons à sa rencontre.

Cotonou Boy : Salut Erythier! Bien ou quoi ?! Présente-toi aux lecteurs.

Erythier : Salut la team. Ici, c’est Thierry  pour les intimes et Erythier pour les fans. Je suis un artiste togolais, auteur-compositeur et interprète.

Cotonou Boy : Artiste togolais? Tu ne te considères plus comme un artiste béninois alors!

Erythier : Rire… Les deux, je voulais dire. Ça m’a juste échappé. Je suis les deux… Bon, maintenant je me sens plus togolais que béninois. Rire !

Cotonou Boy : Alors, on est venu à toi car ton silence nous inquiète. Que nous prépares-tu?

Erythier : Euh un tas de choses… En gros, un projet compile !

Cotonou Boy : C’est tout ce qu’on doit savoir ? Tu ne nous en dis pas plus ?

Erythier : Il s’agit d’une série de freestyles et de chansons qui sortiront chaque début de semaines. Le projet est nommé waménobévi …

Cotonou Boy : Qui veut dire ? Pourquoi un tel nom ?

Erythier : « Wamenobevi » pour dire « fils de pauvre » en langue mina…

Le nom entier sera dévoilé à un niveau du projet… « Wamenobevi » parce qu’il faut prendre conscience de là d’où l’on vient pour bien faire les choses… Et devenir des « waménobéviriche »

Cotonou Boy : C’est quoi le but visé à travers ce projet ?

Erythier : En effet, j’ai été beaucoup silencieux et cela est dû à certains petits trucs du coup avant de me remettre en selle. J’ai pensé revenir en petit pas… Il s’agira de faire écouter de la bonne musique mais en échantillons aux fans, histoire de faire durer le suspense jusqu’aux sorties officielles.

Cotonou Boy : Le projet durera combien de temps?

Erythier : Euh cela durera deux mois…

Cotonou Boy : Parle-nous du premier freestyle alors. A quoi doit-on s’attendre?

Erythier : Le premier se nommera la pièce.  On aura droit à une minute de musique. Crédo Sèdjro, mon compagnon de tous les jours est aux manettes.

Cotonou Boy : Pour aborder un autre volet, les rumeurs affirment que t’es plus sous Isyprod. Est-ce vrai?

Erythier : Oui oui ! Les rumeurs ont raison. Rires !

Cotonou Boy : Rien de grave, on espère ?

Erythier : Non Non… ! Mon contrat avec la maison est arrivé à terme. C’est tout !

Cotonou Boy : Un mot pour conclure cet entretien?

Erythier : Un big merci à mon ancienne maison de production Isyprod pour tout le parcours, à tous les gens que j’ai rencontré et qui m’ont apporté de l’expérience dans ma musique, à tous les producteurs avec qui je travaille et surtout au public qui me soutient  parce que sans eux je ne suis rien… #waménobéviriche

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: