Sélectionner une page

Il y a des histoires qui ne se racontent pas aussi facilement ! L’histoire du hip hop béninois depuis ses racines jusqu’à nos jours est et a toujours été palpitante aussi bien par ses acteurs que par la musique elle même.

Aujourd’hui nous avons décidé de tourner les feux de nos projecteurs sur l’un des acteurs qui aura marqué absolument son époque et qui cette fois ci encore décide d’écrire une nouvelle page de son histoire , une nouvelle page de l’histoire du hip-hop béninois : AMIR EL PRESIDENTE

 

AMIR EL PRESIDENTE : Qui est l’homme , qui est l’artiste?

AMIR EL PRESIDENTE / Crédit Photo : FESTIFLASH

Né au Bénin plus précisément à Cotonou City (Comme il aime si bien l’appeler , la ville de Cotonou) de parents hauts cadres et administrateurs ; Amir Alli de son vrai nom est un artiste rappeur très connu du grand public de la sphère de la musique béninoise pour avoir régné pendant plus de dix ans avec le groupe Diamant Noir et son label le Cotonou City Crew.

Amir EL Presidente fait fait ses premiers pas dans la musique hip hop au cours des  années 1997 alors âgé d’à peine 15 ans.

Avec des potes dont Anouar avec qui il écumera pendant plus de 10 ans les scènes béninoises sous le groupe de rap Diamant Noir , ils   fondèrent le Shaolin Clan, une bande de potes notamment quatre M’cs  qui avaient pour passion commune le rap et le basket. Au final il n’en restera que deux, Amir et Anouar qui évolueront sous Diamant Noir .

 

Photos Rétro AMIR EL PRESIDENTE , ANOUAR 

Amir explique qu’à son époque : ’ Les rappeurs de l’école sont venus nous voir un jour et nous ont dit qu’on avait le style et la dégaine, donc qu’on devrait tenter de rapper. C’est comme çà qu’on s’est lancé et en 97 ,98 .On a rempli deux fois le Centre Culturel Français. De ShaolinClan on est passe à Black Diamond puis Diamant Noir. »

 

En 2001 il obtient son baccalauréat ES (Economique et Social) et s’envole pour continuer ses études en France.

 Néanmoins il  garde secrètement l’envie de continuer à faire du rap. En 2003, de retour en vacances à Cotonou il enregistre une mixtape avec anouar « Le Wack Album ». Très vite la sauce commence à prendre et leur entourage commencèrent à se passer les sons entre eux. Dans la street on commençait à chuchoter de plus en plus le nom de Diamant Noir. Motivés mais sans pour l’instant avoir une vision claire de leur avenir dans la musique un évènement vint apporter une touche particulière à la motivation de Amir.

En Décembre 2003, sa sœur décède. Le choc émotionnel est énorme.

« A ce moment je me suis dit qu’il fallait que je vive mes rêves à fond car je pouvais disparaître du jour au lendemain. Ma sœur me soutenait à fond dans le rap, donc j ai été persuadé qu’à partir de ce moment là, qu’elle ferait tout pour que je réussisse, mais je ne connaissais pas de studio en France ! » dit il !

Coup de chance ou destinée, les rappeurs Jay Killah et Synohk l’invitent  un jour à une de leur séance studio. C’était en Janvier 2004, à Bordeaux.

 « Je ne sais toujours pas s’ils ont senti que c’est de çà dont j avais besoin, mais ils m ont propose de poser sur le son qu ils enregistraient, et ça ma relancé direct  ! Anouar venait souvent et on posait pleins de morceaux et avec Jay et Synohk on a formé BxPole. Une nuit de juin 2004, je lance le téléchargement de « lean Back » de Fat Joe, et je reçois l’instru. J’ai écris direct le refrain, mes couplets. Anouar dormait, à son réveil je lui ai fait écouter et on est allé poser « Mets toi à l’aise ». Ca a explosé au Bénin, et le reste fait partie de l’histoire ! »

Ainsi le grand public commence à connaitre de plus en plus l’artiste via son groupe mais surtout par son caractère fort et son physique très aguicheur. Il n’hésite pas à s’en orgueuillir tout le long du couplet du titre Mets Toi à l’aise qui a lancé leur carrière….

« C’est vrai que je suis mignon mais les jaloux te diront … » L’une des phrases les plus répétées pendant les fières années du hip-hop béninois.

 

  Il devient très vite la coqueluche de la gente féminine et garde tout autant une allure forte de meneur de groupe lors des différentes sorties de son groupe.Ce qui le pousse quelques temps à initier le projet Cotonou City Crew qui deviendra l’un des plus grands groupe de rap et l’un des plus grands labels de rap pendant des années au Bénin.

L’homme s’érige en véritable fer de lance et en meneur incontestable de sa troupe , toujours aux avants postes et parfois un peu trop. Il n’a pas sa langue dans la poche , il a des projets et n’a pas de limites dans ses réalisations. En 2018 après avoir gagné plusieurs batailles en groupe il décide encore de braver cette fois ci tout seul de nouvelles épreuve et se lance dans une carrière solo…. 

A SUIVRE : AMIR PRESIDENT SOLO BETON : Le Solo qu’on aurait  voir venir!…

 

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Related posts: